On vous rappelle ?
Horaires
lundi24h/24h
mardi24h/24h
mercredi24h/24h
jeudi24h/24h
vendredi24h/24h
samedi24h/24h
dimanche24h/24h
Assainissement

Qu'est ce que l'assainissement?

L'assainissement permet le traitement et l'évacuation des eaux usées grâce à des nombreux procédés. L'assainissement comprend également la collecte des déchets solides. Ce procédé est indispensable car dans des zones urbaines, un nombre élevé d'habitants sur une zone restreinte génère de nombreux déchets solides et liquides.

L'assainissement comprend non seulement la gestion des déchets liquides et solides, mais aussi la bonne gestion des excréments. L'assainissement peut être géré au niveau d'une ville, mais aussi au niveau d'un bâtiment. La pose et l’entretien de ces installations répondent à des normes strictes. Ces opérations sont effectuées par des professionnels spécialisés référencés sur le site Assainissement.com

Pour en savoir plus sur l'assainissement : cliquez ici

Les principaux services liés à l'assainissement :

  • Le débouchage de canalisation
  • Le débouchage des WC
  • Le débouchage de canalisation comprend souvent:
    • Le débouchage avec un camion hydrocureur
    • Le curage de canalisation
    • L'inspection caméra canalisation afin de s'assurer que la canalisation ne présente pas de défaut.

En général, le débouchage de canalisation dure environ 2 heures

Pour en savoir plus sur le debouchage de canalisation : cliquez ici

Comment déboucher une baignoire?

Plusieurs facteurs peuvent boucher les canalisations de votre baignoire : les amas de cheveux, les morceaux de savon, mais également la tonne de crasse que vous y laissez et que la bonde ne peut malheureusement pas retenir.

Comme toute canalisation, une baignoire bouchée se manifeste souvent par un ralentissement de l’écoulement de l’eau, voire par un arrêt total de celui-ci. Et dès lors que vous constatez ces signes, vous devez intervenir ou faire intervenir un professionnel. Sur Degorgement.com, nous pouvons vous mettre en contact avec des experts pour découcher votre baignoire !

Odeur canalisation

Lorsqu’une canalisation est bouchée, il émane souvent d’elle une odeur fétide qui emplit toute la maison. Voici quelques astuces qui vous permettront d’éliminer rapidement les mauvaises odeurs de votre canalisation.

Le nettoyage du siphon La manière la plus définitive et la plus efficace de vous débarrasser des mauvaises odeurs et d’aller directement à leurs origines : vous devez nettoyer le siphon. Même lorsque les canalisations ne sont pas bouchées en effet, le siphon doit être entretenu régulièrement, car c’est lui qui retient la majorité des déchets jetés dans l’évier : détritus de nourriture, amas de graisse, morceaux de savons… Même s’ils ne sont pas importants, au fil du temps, ils finissent par se décompenser, d’où l’odeur nauséabonde.

Le marc de café Le marc de café est connu pour ses propriétés abrasives et nettoyantes. Si vous êtes buveur de café, alors ça tombe bien ! Pour dégager les mauvaises odeurs, au lieu de jeter le marc de votre café, vous n’avez qu’une chose à faire : versez-le dans votre baignoire !

Même si cette technique est très efficace cependant, limitez son utilisation à une fois par semaine. Car les petits résidus de café risquent eux-mêmes d’épaissir le bouchon s’ils ne sont pas correctement évacués.

"Assainissement"

Le traitement des eaux usées

L' assainissement est composé de l'ensemble des étapes afin de traiter les eaux usées afin de les traiter avant de les rejeter rejetées dans le milieu naturel. Cependant, parfois les canalisations se bouchent. Il convient alors de procéder à un débouchage de canalisation Afin de s'assurer que l'assainissement est optimal, une inspection par caméra peut permettre de s'assurer que la canalisation ne présente pas de défauts et ne rebouchera pas.

Assainissement


Assainissement Les eaux potables, une fois qu’elles ont été utilisées, ainsi que les eaux de pluie ne peuvent être rejetées telles qu’elles dans la nature. Parce qu’elles peuvent représenter un danger pour l’environnement, selon les nouvelles obligations dictées par la loi sur l’eau du 3 janvier 1992, elles doivent préalablement subir un traitement en deux étapes : passage par la fosse et passage par les drains, avant d’être définitivement jetées en surface ou dans le sol. Cela s’appelle l’assainissement.

Pour rappel, l’assainissement est l’acte de mettre en place un système – collectif ou individuel – permettant l’évacuation des eaux usées, et ce, en respectant les normes et les règlementations d’usage.

Assainissement : quelles sont les eaux concernées ? Font l’objet d’un assainissement, les eaux pluviales, c'est-à-dire les eaux de pluie dans un premier temps, ainsi que les eaux usées.

Pourquoi traiter les eaux de pluie ?

Même si vous n’avez pas l’intention de les consommer, les eaux de pluie demeurent nocives pour l’environnement, et une fois au contact avec le sol, risquent de contaminer votre eau potable.

Bien qu’elles n’en aient pas l’air en effet, les eaux de pluie sont sales. Pourquoi ? Pour deux raisons :

• Les eaux pluviales sont sales par nature. Qu’elle soit d’origine atmosphérique ou résiduelle en effet, en dehors du fait qu’elles sont « acides », car produites par des nuages chargés, elles traversent également une atmosphère indéniablement polluée. • Les eaux pluviales sont toxiques. Avant d’atterrir sur le sol, elles passent le plus souvent par une toiture chargée en saletés, en pesticides et autres substances chimiques de nettoyage. Elles peuvent également être contaminées par les bactéries provenant d’algues, de lichens, de fientes et d’éjections d’animaux, voire même par les restes de cadavres d’insectes. Pourquoi traiter les eaux usées ? Les eaux usées, comme l’indique leur nom, désignent les eaux domestiques que l’on a utilisées, que l’on ne peut plus réutiliser, et que l’on doit, par conséquent, jeter.

On répertorie deux catégories d’eaux usées :

• Les eaux-vannes, qui proviennent des toilettes. • Les eaux grises, qui proviennent de la cuisine, de la douche, de la lessive, etc. Pourquoi les traiter ? Tout simplement parce que l’une comme l’autre ont été mélangées avec des produits chimiques lors de leur utilisation : savon, liquide vaisselle, poudre de lessive… Elles contiennent donc en quantité considérable des micro-organismes et pouvent être dangereux si elles ne sont pas traitées avant d’être jetées. Si on les jette telle qu’elles sont, c'est-à-dire sans les traiter, elles risquent ainsi de :

• Polluer le sol et provoquer des dégâts environnementaux considérables. • Polluer l’eau potable en s’infiltrant dans les réserves souterraines.

Les différents types d’assainissement possible

Les eaux usées peuvent être assainies de deux manières :

• Par le réseau communal, et donc collectif, plus connu sous l’appellation « tout-à-l’égout ». • Par un réseau autonome, et donc non collectif, que l’on appelle généralement assainissement individuel.

Laquelle des deux choisir ? Le recours au tout-à-l’égout est souvent recommandé, car amoindrit les travaux et subséquemment, revient moins cher. Dans certaines situations, et dans certaines communes, l’assainissement collectif est obligatoire. Cependant, pour connaître la méthode d’assainissement possible pour votre maison, pensez à consulter le zonage d’assainissement de votre commune. Vous trouverez dans ce document, que vous pourrez trouver dans votre mairie, les zones d’assainissement collectif et non collectif.

L’assainissement collectif L’assainissement collectif consiste à raccorder vos tuyaux d’évacuation au tout-à-l’égout, c'est-à-dire au réseau d’assainissement mis en place pour toute la ville. Il est lié une station d’épuration où les eaux sont acheminées et traitées, avant d’être définitivement rejetées.

L’assainissement collectif est-il obligatoire ? L’assainissement collectif est obligatoire dans les villes où il est présent. Si vous achetez une maison ou si vous en faites construire une dans une commune qui en dispose un par conséquent, vous devez procéder au raccordement au tout-à-l’égout bon gré mal gré. Cela est valable même si la nouvelle acquisition dispose déjà de son propre système d’assainissement autonome.

Combien ça peut coûter ? Le coût des travaux de raccordement va dépendre de la distance entre le tout-à-l'égout et la maison : plus elle sera importante, plus les matériels nécessaires seront nombreux, et plus les dépenses risquent d’être conséquentes.

Avant d’acheter un terrain et de faire construire votre maison par conséquent, renseignez-vous d’abord sur la situation d’assainissement possible sur le terrain afin d’éviter les mauvaises surprises. Les coûts des travaux pouvant être élevés, il peut être intéressant de construire le plus près possible des raccordements ou « viabilisation ». En règle générale, il faut au minimum 500 euros pour un assainissement collectif, mais la facture peut aller jusqu’à 5 000 euros.

Quand procéder au raccordement collectif ? Si la maison a été construite bien avant que le réseau d’assainissement ait été mise en place et mise service, alors le raccordement au tout-à-l’égout doit être fait au plus tard 2 ans. Si le réseau collectif a été mis en place bien avant la construction de la maison, alors le raccordement doit être fait sans délai, c'est-à-dire pendant la construction.

L’assainissement non collectif (ANC) Également appelé « assainissement individuel », on parle d’ANC lorsque le réseau d’évacuation et de traitement est totalement autonome, c'est-à-dire qu’il n’est pas raccordé au réseau communal. En raison de sa totale indépendance, l’assainissement non collectif peut être fait de plusieurs manières : • Via une fosse septique
• Via une petite station d’épuration
• Via un lagunage


L’assainissement non collectif est-il obligatoire ? L’ANC est obligatoire uniquement dans les zones et dans les villes qui ne disposent pas d’un réseau d’assainissement communal. Si vous construisez une maison sur un terrain qui n’est pas raccordé au réseau public en conséquence, vous devrez procéder à la mise en place de votre propre système d’assainissement. Combien peut coûter un ANC ? Dans la mesure où le réseau doit être totalement construit, la mise en place d’un assainissement autonome peut coûter cher. D’autant plus qu’une telle entreprise ne peut être réalisée que par des professionnels. Dans votre budget, prévoyez donc également les frais pour la main-d’œuvre, mais aussi les frais d’entretien. Les dépenses peuvent aller au-delà de 5000 euros.

L’assainissement semi-collectif Certaines maisons peuvent bénéficier d’un réseau d’assainissement semi-collectif. Cela concerne les zones ou les endroits dont le nombre d’habitations ne requiert pas la mise en place d’une station d’épuration. Dans ce genre de situation, on met alors en place un système moins important, comme le lagunage, et on y raccorde les quelques maisons alentours.

Assainissement : les différentes étapes Le traitement des eaux usées se fait en deux étapes : le prétraitement et le traitement.

Le prétraitement



Le prétraitement consiste à épurer l’eau, c'est-à-dire à le débarrasser des matières en suspension et de la pollution, et ce, en utilisant des bactéries anaérobies, c'est-à-dire sans oxygène. On peut distinguer deux dispositifs de prétraitements :

• La fosse toutes eaux, qui est le dispositif le plus usité à l’heure actuelle, car la seule à pouvoir être installée aujourd’hui. Elle se compose d’un bac qui accueille toutes les eaux usées de la maison.
• La fosse septique, qui est un dispositif ancien et que l’on ne peut plus installer dans la mesure où il n’est plus permis de traiter les eaux ménagères et les eaux-vannes séparément. On peut encore la trouver de nombreuses maisons anciennes.


Le traitement

Le traitement consiste à finaliser la purification des eaux à partir de bactéries aérobies, c'est-à-dire avec oxygène. Une fois prétraitées, les eaux doivent passer dans un dispositif de traitement traditionnel comme le filtre à sable, un tertre d’infiltration ou encore, un lit d’épandage.

L’épandage souterrain Ce type de dispositif a pour rôle d’envoyer les eaux prétraitées dans une fosse toutes eaux, pour un traitement direct par le sol. Il est préconisé dans les zones très perméables, de préférence ayant un sol de type « terre végétale », sur 1 mètre de profondeur. Ce système doit être doté d’une tranchée d’infiltration de 30 ml maximum. Le tertre d’infiltration Ce type de système consiste à traiter les eaux prétraitées avec une couche de sable, avant de les rejeter dans le sous-sol. Il nécessite que la maison soit installée à proximité d’une nappe d’eau proche de la surface. Le filtre à sable Ce type de dispositif de traitement permet de traiter les eaux prétraitées dans une couche de sale. On peut distinguer deux types de filtre à sable : les filtres à sable vertical non drainé pour les sols très perméables et les filtres à sable vertical drainé pour les sols peu perméables.

Assainissement : les filières agréées

Il existe également des filières agréées qui peuvent être utilisées et qui sont tout aussi efficaces que les systèmes d’assainissement traditionnels : la microstation et les filtres compacts.

La microstation

La microstation est un système d’assainissement compact dont les nombreux compartiments permettent à la fois la décantation et l’aération. Ses atouts : à elle seule, elle est capable de se charger du prétraitement, du traitement et de l’évacuation des eaux usées.

Les filtres compacts

Les filtres compacts se caractérisent par la richesse des bactéries épuratrices qu’ils contiennent naturellement. Ils doivent être utilisés avec les fosses toutes eaux ! Assainissement : les dispositifs de traitement écologiques Il est tout à fait possible aujourd’hui de traiter les eaux usées à l’aide de dispositifs d’assainissement écologiques. À noter cependant qu’ils ne peuvent en aucun cas remplacer la filière traditionnelle ou celle agréée. Ils peuvent juste être utilisés comme dispositifs de traitement partiel ou d’appoint.

Les toilettes sèches

Comme l’indique si clairement son nom, le principe consiste simplement ici à créer des toilettes sans eau, c'est-à-dire des toilettes qui n’auraient pas besoin de fonctionner avec de l’eau. Elles sont, pour cela, installées en dessus d’un grand réceptacle où seront directement rejetés les excréments, et on les recouvre de copeaux, pour isoler les mauvaises odeurs. La microstation d’épuration en bambou De nombreuses personnes cultivent en effet des bois de bambou dans leur micro-station. Cette installation, également surnommée « bambou d’assainissement » est très usitée dans les petites collectivités en raison des nombreux avantages qu’elle offre : le bambou peut absorber du gaz carbonique en grande quantité ; et grâce à ses racines qui optimisent l’oxygénation du sol, il favorise l’action des bactéries épuratrices.

Le lagunage

Le lagunage des eaux usées fait partie des systèmes d’assainissement semi-collectifs agréés. Surtout utilisée dans les petites collectivités, son installation est soumise à dérogation.

Le filtre à coco

Le filtre à coco est un dispositif compact qui peut être utilisé aussi bien avec une fosse septique qu’une fosse toutes eaux. Son rôle est d’épurer les eaux usées qui se perdront dans le sol.

Assainissement : quel rôle pour la commune ?

C’est la commune qui définit et qui fixe les limites des zones d’assainissement collectif et celles des assainissements non collectifs. C’est également à elle de veiller à ce que certaines constructions optent pour le tout-à-l’égout lorsque les conditions sont favorables, et qui s’assure que l’installation faite est bien conforme aux normes et règlementations en rigueur. Ainsi, la commune est à même d’exiger et d’imposer l’assainissement collectif à une maison, qu’elle soit ancienne ou en construction.

Assainissement : les aides financières et les subventions possibles

Les travaux d’assainissement d’une maison, qu’ils soient collectifs ou non collectifs, peuvent donner droit à des aides financières de la part de l’état et certains organismes spécifiques, mais bien entendu, sous certaines conditions.

Les subventions que vous pourrez obtenir sont :

• La subvention assainissement du bureau du logement
• La subvention assainissement du conseil général
• La subvention assainissement de l’agence de l’eau
• La subvention de l’ANAH
Vous pourrez également obtenir des aides financières de la mairie et/ou de l’État : • Pour les travaux de raccordement sur partie publique.
• Pour les travaux de construction de réseau neuf dans une zone où il n’y en avait pas.
Les travaux d’assainissement peuvent également vous faire bénéficier :

• D’une réduction d’impôt et du TVA à hauteur de 10 %
• D’un prêt à taux zéro pouvant aller jusqu’à 10 000 €.


Si vous le souhaitez, nous pouvons vous mettre en contact avec des professionnels de l’assainissement pour réaliser vos travaux de raccordement selon les normes en vigueur.

Pour en savoir plus sur l'assainissement, cliquez ici.


Le débouchage de canalisation


Le débouchage de canalisation est nécessaire lorsque les tuyauteries de vos cuisines et salles de bain sont bouchées à cause des déchets alimentaires, amas de cheveux ou autres corps étrangers. Ces derniers obstruent les conduits et empêchent l'eau de s'évacuer normalement. Le débouchage de canalisation peut se faire à l'aide d'un furet manuel, d'un furet électrique, ou d'une pompe à air comprimé. Si les canalisations sont très bouchées, il faudra parfois utiliser un camion hydro cureur afin d'assainir la canalisation.

Le débouchage de canalisation se fait de manière écologique sans utiliser de produits chimiques qui peuvent avoir des impacts désastreux sur l’environnement. Les professionnels de l'assainissement peuvent intervenir dans des délais très courts. Les professionnels utilisent des méthodes de travail rapides et efficaces afin que vous puissiez rapidement utiliser vos toilettes, cuisines et autres installations.

L'assainissement non collectif


L'assainissement non collectif en France

L'assainissement non collectif ou assainissement autonome est le traitement des eaux usées domestiques sans les égouts (réseaux collectifs). L'assainissement autonome désigne l'ensemble des étapes de traiter et d'éliminer les eaux usées d'une maison individuelle où le terrain n'est pas relié aux égouts. Les habitations qui ne sont pas desservies par un réseau de collecte des eaux usées (égouts) doivent traiter sur place leurs eaux usées avant de les rejeter dans la nature.

Il existe principalement deux types d'eaux usées domestiques : les eaux grises : lavabos, cuisine, lave-linge, douche, etc...; les eaux vannes : eaux des toilettes. Un spécialiste pourra vous aider à déterminer la meilleure solution pour vos eaux usées.

Les services liés à l'assainissement


ASSAINISSEMENT.COM vous propose une mise en relation avec des professionnels de l'assainissement dans les domaines suivants : Le traitement de l'évacuation et la collecte des eaux usées

La remise en conformité du réseau par le changement de canalisations ou la création du raccordement au tout à l'égout

L'évacuation et le traitement des boues d'épuration

Tous travaux d'assainissement du particulier aux collectivités

La pose et l'entretien de cuves à fuel

Le débouchage et le détartrage de toute canalisation

La vidange et le nettoyage de bac à graisse et hydrocarbure

La vidange et nettoyage de fosse septique

L'entretien de vos canalisations par le nettoyage, la révision, la réparation

L'inspection télévisée des canalisations avec rapports vidéo et papiers.

L'assainissement collectif


L'assainissement est un processus destiné à conserver un environnement sain par l'intermédiaire de l'évacuation et le prétraitement des eaux usées et des eaux pluviales, le pompage des déchets, des eaux et boues polluées ainsi que le traitements des déchets. Par exemple, les eaux pluviales s'écoulent en surface, et peuvent provoquer des inondations, de la pollution et des dégâts majeurs. Il est nécessaire de les évacuer rapidement vers un milieu naturel.

Il est également important de traiter les eaux usées (domestiques, industrielles, agricoles) afin d'empêcher qu'elles stagnent en surface, s'infiltrent dans le sol et polluent l'environnement. Dans le but de faciliter toutes les étapes de l'assainissement, dont le bon déroulement assure la protection des biens et des personnes, les spécialistes de référencés sur le site Assainissement.com proposent plusieurs services dont les résultats sont rapides. Les services proposés sont par exemple : le contrôle de conformité et l’entretien d'assainissement individuel;

le contrôle de l’étanchéité et l’entretien de bac dégraisseur; le contrôle du bon fonctionnement et l’entretien de séparateur hydrocarbures; la mise en pression pour le contrôle d’étanchéité des réseaux et ouvrages d’assainissement; l’inspection télévisée des réseaux d’assainissement pour la recherche de défauts éventuels; le curage et nettoyage préventif de collecteurs des eaux usées et des eaux pluviales. Faire appel à un professionnel de l'assainissement référencé sur le site officiel Assainissement.com vous permettra de trouver une solution rapide et efficace.