Fosse Septique

Le fonctionnement d’une fosse septique

La fosse septique collecte les eaux usées des toilettes de chaque habitation ou les eaux-vannes.

Elle garantit la liquéfaction partielle des matières polluantes concentrées dans les eaux usées et la rétention des déchets flottants et des matières solides.

Cet outil sanitaire assure un prétraitement et une liquéfaction des rejets indispensable à la phase d’épuration de l’eau qui suit la fosse. Ainsi, la fosse septique constitue une alternative économique aux réseaux d’assainissement.

La fosse septique sépare d’abord les solides et les liquides par décantation physique en décomposant des matières organiques, présentes dans les eaux usées des toilettes.

Les déchets plus lourds seront placés au fond de la fosse et forment des boues. Les déchets plus légers comme les graisses flottent en surface et deviennent une écume.

La fosse septique comporte des préfiltres qui retiennent les particules solides pour éviter que ces dernières atteignent le champ d’épandage. Les préfiltres sont composés d’une cassette en polyéthylène ou des pierres de lave, également nommées « pouzzolanes ».

La fosse septique assure ensuite l’absorption des solides par les bactéries anaérobies. Comme il est obligatoire d’installer un système de ventilation dans une fosse septique, celui-ci évacue les gaz nocifs.

Les eaux usées clarifiées de la fosse septique circulent vers le champ d’épuration ou le champ d’épandage.

Enfin, les bactéries qui peuplent le sol de la fosse septique digèrent la matière organique des eaux-vannes. Pratiquement, elles transforment l’azote ammoniacal en nitrate. Les bactéries plus toxiques sont retirées dans le champ d’épuration par l’absorption par l’environnement.

 

Les matériaux formant la fosse septique et son installation

Les fosses septiques se présentent sous la forme d’une cuve. On peut trouver sur le marché deux types de fosse septique : en béton et en plastique.

La fosse septique en béton

La fosse septique en béton présente plusieurs avantages. Comme elle est lourde, elle se positionne facilement au sol. Ainsi, elle résiste aux mouvements de terrain et est disponible en grande dimension. Toutefois, une fosse septique en béton nécessite une bonne ventilation pour éviter qu’elle ne se dégrade en présence des gaz issus des effluents.

La fosse septique en plastique

La fosse septique en plastique est plus légère. Quant à son volume, elle ne dépasse pas les 4 m3 (4 000 litres). Ici, la plastique est plus étanche et ne risque aucune dégradation de corrosion au fil des années.

Quelle que soit la matière de la fosse septique, elle requiert un engin de levage.

L’installation de la fosse septique

La fosse septique doit être remplie d’eau lors de la mise en place pour assurer sa stabilisation et pour l’équilibrer face à la pression du sol.

Il est impératif qu’elle soit installée au plus près de l’habitation, précisément à moins de 10 m de la maison. Autrement, la mise en place d’un bac à graisse, qui nécessite une vidange annuelle, est recommandée.

Lors de l’installation, un regard de jonction est indispensable entre la maison et la fosse septique.

Un préfiltre peut être installé pour éviter le colmatage et la destruction de l’épandage de suite à un débordement de la fosse septique. Les dimensions du trou ou de la fouille doivent permettre l’accueil de la fosse, sans qu’elles soient en contact. Une dimension de 20 à 30 cm entre les deux parois est acceptable.

La fosse septique doit reposer sur un lit de pose parfaitement horizontal et constitué de 10 cm de sable. Le remblayage latéral de son côté doit être effectué avec du sable par couches successives.

 

La ventilation d’une fosse septique

La ventilation est essentielle dans l’installation d’une fosse septique, car elle élimine les gaz toxiques. L’évacuation des gaz est impérative, car certains sont toxiques, notamment le H2S ou l’hydrogène sulfureux. Ces gaz émettent également des mauvaises odeurs et provoquent la corrosion de la fosse.

Tout au long de l’utilisation de la fosse septique, les gaz optimisent la désagrégation du béton de la fosse. Il existe deux dispositifs de ventilation, primaire et secondaire.

La ventilation primaire

La ventilation primaire assure la bonne circulation de l’air et garantit la décompression des lavabos, des toilettes, des douches, des éviers et des machines à laver. La ventilation primaire est implantée en amont de la fosse septique. Elle est maintenue depuis la canalisation des eaux usées jusqu’au toit de la fosse par une petite conduite de 100 millimètres de diamètre au minimum.

La ventilation secondaire

La ventilation secondaire quant à elle, est localisée en aval de la fosse septique. Elle chasse les gaz de fermentation générés par la fosse septique. La ventilation secondaire est assurée par une canalisation équipée d’un éolien statique ou mobile. Son diamètre doit mesurer au minimum 10 millimètres. La ventilation secondaire doit être débouchée au-dessus du faîtage à moins de 40 cm.

 

Entretenir soi-même sa fosse septique

Comment entretenir sa fosse septique ?

Il est possible d’entretenir soi-même sa fosse septique, en suivant bien évidemment quelques règles de base. Toutefois, la vidange doit impérativement être effectuée par un professionnel agréé par la préfecture. Cette action doit se faire tous les cinq ans. Le nettoyage des regards et des tés peut être effectué une fois par an, tandis que le nettoyage du bac à graisse3 à 4 fois par an.

La vérification de la fosse, de la ventilation et du préfiltrage peut également être effectuée par soi-même une fois par an. Par contre, la vérification du poste de relevage doit être réalisée tous les mois.

Astuce pour entretenir soi-même une fosse septique

Avant l’entretien de la fosse septique, il est indispensable de laisser couler le temps pendant une quinzaine de minutes après l’ouverture des regards, des fosses ou des tés pour assurer l’aération. Il est également recommandé de porter les protections nécessaires comme la combinaison, les masques et les gants.

Les enfants ne doivent pas errer près de la fosse ouverte durant l’intervention. Si l’entretien de la fosse se fait par soi-même, il ne faut pas oublier de refermer les regards.

Quelques règles pour assurer l’entretien de sa fosse septique

Repérer le bon écoulement de l’amont vers l’aval en ouvrant les regards ou les tés. Si l’eau coule bien, la conduite est parfaite. Si une congestion est constatée, il faut nettoyer les tés et les regards puis rincer à l’eau. Il faut ensuite laver les tuyaux à l’aide d’un tuyau à haute pression, puis remettre en place les tés et les regards.

Nettoyer le bac à graisse est nécessaire pour éliminer les graisses, tous les 4 mois. Pour ce faire, il faut ouvrir le bac dégraisseur et retirer la croûte de graisse située en surface. Afin d’éliminer efficacement les graisses, il est nécessaire de l’intégrer au compost.

Contrôler la fosse septique en retirant tous les objets grossiers qui sont tombés dans les canaux, comme les mouchoirs, les chutes de cheveux ou des tissus.

Bien vérifier la hauteur de la boue dans la fosse septique. Si toutefois cette hauteur de boue atteint la moitié du volume de la fosse, il est obligatoire de faire appel à un vidangeur agréé. Pour mesurer cette hauteur, plongez un bâton de 2 m dans le fond de la fosse.

Laver le préfiltre en éliminant les grosses particules solides qui s’y attachent. Si le préfiltre est abimé, il est nécessaire de procéder au remplacement.

Vérifier le fonctionnement de la filière et nettoyer les tuyaux d’épandage à haute pression.

Vérifier le fonctionnement de votre station de relevage en identifiant si le flotteur fonctionne avec un enclenchement manuel.

Veiller à ce que la ventilation remplisse sa mission. Elle doit en effet empêcher la corrosion et assurer la circulation d’air en évacuant les gaz de la fosse.

 

L’importance de l’entretien de la fosse septique

L’entretien d’une fosse septique doit se faire régulièrement pour éviter l’accumulation de dépôts dans l’installation. Ceci prévient également contre l’engorgement des tuyaux et des drains. La fosse septique contient des organismes vivants spécifiques somme les enzymes et les bactéries qui digèrent les rejets.

Mais plusieurs facteurs peuvent perturber cet équilibre comme le surnombre des habitants de l’habitat par rapport à la capacité de la fosse, l’inactivité prolongée et l’usage trop répété de produits chimiques.

La fosse septique doit, par ailleurs, être entretenue régulièrement au risque de causer une mauvaise odeur dans tout l’habitat. Dans ce cas, il est nécessaire de vérifier le bouchage de la ventilation primaire de la fosse septique. Il est également primordial de s’assurer que les siphons sont toujours en excellent état.

 

Les odeurs venant de l’extérieur de l’habitat

Il est possible que les mauvaises odeurs proviennent de l’extérieur de l’habitat. Si votre fosse septique fut installée en moins de 6 mois, il est nécessaire de mettre en place un activateur pour optimiser la vie microbienne.

Si jamais la mauvaise odeur ne persiste que durant un changement de temps, il faut vérifier le joint entre les regards et la fosse et poser ensuite une antiodeur au cœur de la ventilation du toit.

Les dysfonctionnements d’une fosse septique

Les odeurs, le mauvais écoulement de l’eau, les bouchages… la fosse septique peut rencontrer divers dysfonctionnements.

 

La fosse septique et l’évacuation

Une mauvaise évacuation est le principal dysfonctionnement d’une fosse septique. Ce problème peut même générer une inondation et peut empêcher l’écoulement de l’eau domestique.

Il se reconnait par le gazon verdoyant situé au-dessus du traitement secondaire, le sol imbibé d’eau et les toilettes qui refoulent. Et il provient d’un sous-dimensionnement, d’un manque d’entretien ou d’un écrasement mécanique du dispositif d’assainissement.

Le vieillissement et la dégradation de la fosse septique

La fosse septique se dégrade au fil du temps. Les causes peuvent survenir au niveau de la fosse elle-même, des tés, des regards ou des canalisations.

Les fêlures ou les affaissements

D’autres signes peuvent être visibles comme les déformations ou les fêlures dues à un mouvement de terrain ou une inondation.

Les corrosions

Il est possible de remarquer des marques de corrosion sur les éléments bétonnés. Ici, la détérioration est engendrée par une défectuosité du système de ventilation.

Le problème de vidange

Le dysfonctionnement de la fosse septique peut être causé par la remise en eau à la suite d’une vidange.

Les malfaçons

Il se peut qu’il y ait eu une malfaçon lors de l’installation de la fosse septique telle que le remblaiement négligé.

Astuces pour déboucher une fosse septique

Il est possible de procéder au débouchage d’une fosse septique par soi-même. Toutefois, en fonction du problème rencontré, il vous faudra éventuellement recourir aux services d’un professionnel de l’assainissement pour une intervention plus technique nécessitant des moyens adaptés. Notamment si une vidange du système d’assainissement et des canalisations est nécessaire.

 

Voici les travaux à faire pour déboucher sa fosse septique.

Matériel à utiliser pour déboucher une fosse septique

Il n’est pas obligatoire de disposer d’un outillage professionnel pour procéder au débouchage de sa fosse septique. Il faut néanmoins se munir d’un masque de protection pour éviter toute intoxication aux gaz, des gants épais, d’un seau pour recueillir le bouchon et de sacs poubelles pour jeter.

Les étapes pour déboucher une fosse septique

S’il n’y a pas d’écoulement d’eau au niveau du bac à graisse, il vous faut nettoyer ou vidanger ce bac. Si l’écoulement ne se fait pas au niveau de la fosse septique elle-même, procédez comme suit :

Si le dégrilleur est plein, le vider à la main.

Si la canalisation d’arrivée est bouchée, la nettoyer au tuyau d’arrosage ou au nettoyeur haute pression.

Si le préfiltre de sortie de fosse est engorgé, le nettoyer et remplacer la pouzzolane et la casquette en polyéthylène s’ils sont endommagés.

Si la fosse septique est remplie de boues, la faire vidanger par un professionnel.

Si la canalisation de sortie est obstruée, la déboucher à la main.

Si la filière de traitement située en aval de la fosse est saturée, faites appel à un professionnel.

À noter

Lors du nettoyage, il ne faut jamais pousser les saletés vers la filière de traitement, mais plutôt les orienter vers la fosse elle-même. Avant de commencer les travaux, il faut essayer d’utiliser un produit type déboucheur pour libérer les canalisations et déboucher la fosse septique toutes eaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *