Lors de la construction d’un immeuble, un traitement doit être effectué quand la présence d’eau au niveau des fondations est justifiée. Une intervention rapide est également impérative lorsque la maison en question est érigée sur une couche faiblement perméable, ou que les constructeurs remarquent l’existence d’une couche d’argile, peu en importe la quantité.

Par quel moyen peut-on procéder au traitement ?

Quand on est présence d’un sol perméable, il est essentiel que les eaux qui s’infiltrent en surface soient captées. Le but de cette récupération est en effet de les éloigner le plus possible de la construction en cours. Les techniciens conçoivent alors un réseau d’assainissement où les drains ont toute leur importance.

La mise en place de ce dispositif de drainage est effectuée pour deux raisons :

Note : le dispositif est installé sous forme de tranchée drainante. Celle-ci se doit d’être fortement perméable.

Quels sont les éléments constitutifs d’un système de drainage ?

Le dispositif de drainage mis en place par les spécialistes de la construction et de l’assainissement est constitué de trois éléments essentiels qui sont les suivants :

La canalisation drainante (généralement en PVC) :

Il s’agit ici d’un tuyau que l’on place au pied du mur. Cet élément sert de récepteur pour les eaux de ruissellement afin de rediriger ces dernières vers un exutoire.

La tranchée drainante :

Grâce à sa composition, cette partie de l’installation permet le captage rapide des eaux (de pluie ou de ruissellement) pour les mener vers le drain d’évacuation.

L’exutoire :

C’est via ce regard que les eaux sont déversées dans le réseau public ou déversées vers le milieu naturel, selon le type d’installation.

Comment choisir le tuyau de drainage le plus adapté ?

Tout d’abord, il faut savoir que le tuyau de drainage peut être en béton ou en terre cuite. Quand il est en PVC, il est nécessaire qu’il soit rigide et non pas souple. Il doit également comporter des perforations ou des petites fentes sur le dessus.

Remarque :

La section du tuyau doit être de forme circulaire. À défaut de cette dernière, il est préférable de faire usage de drains routiers qui sont surtout prisés pour leur fond plat.

Quelle que soit la matière avec laquelle le tuyau de drainage est fait, il faut que ce dernier soit suffisamment dur et ferme. En effet, il doit être assez résistant afin de bien supporter les éléments utilisés dans le cadre de la réalisation de la tranchée drainante. Dans le cas contraire, le tuyau risque de s’écraser ou de se percer sous la charge des matériaux.

À retenir : Le drain doit avoir au moins un niveau de résistance à l’écrasement de CR4.

Pour ce qui est du diamètre idéal, il faut l’évaluer en fonction de la quantité d’eau à évacuer. Si un drain à 80 mm de diamètre peut suffire dans la majorité des cas, il en faut un d’au moins 10 cm de diamètre quand il est question de drainage périphérique d’un immeuble.

L’installation du dispositif, comment cela se passe ?

Ce qu’il ne faut surtout pas faire au moment de l’installation :

Il n’est pas recommandé d’utiliser des drains dont le diamètre ne correspond pas à la quantité d’eau évacuée. Trop petits, ces tuyaux risquent de se fissurer, voire exploser, au moment de l’évacuation des eaux. Trop grands, ils peuvent ralentir la vitesse du flux.

La mise en œuvre de drains agricoles est également interdite en périphérie des maisons en construction. Comme ce type de drain est doublement perforé (sur sa partie inférieure et sa partie supérieure), il risque de rejeter les eaux collectées dans le sol sous-jacent. Évidemment, si un tel cas se présente, des conséquences catastrophiques pourraient être remarquées, car au lieu d’éloigner les eaux de la construction, on favorise leur stagnation au  niveau des fondations.

Faire appel à un professionnel, est-ce vraiment utile ?

Il faut savoir que la mise en place d’un système de drainage n’est pas une opération simple. À la moindre erreur, et ce, à n’importe quel niveau, c’est la vie des futurs occupants de la maison en construction qui est tout de suite mise en danger. La réalisation d’une telle intervention ne peut donc pas être confiée à un amateur. Il faut vraiment qu’un connaisseur en la matière intervienne.

 Quel type de professionnel faudra-t-il contacter ?

Pour mettre en place un dispositif de drainage, il faut le savoir-faire d’un spécialiste en assainissement et en construction. Il n’y a que ce dernier qui puisse déterminer la taille des éléments à installer, l’envergure de l’ensemble du système, et la matière idéale du tuyau pour avoir une installation résistante et durable. Des techniciens en bâtiment peuvent également s’en charger selon le cas.

Où trouver le bon technicien ?

Si vous avez du mal à trouver le spécialiste qu’il vous faut, vous pouvez vous tourner vers nos agents pour vous aider. Nous exerçons en effet avec des professionnels chevronnés qui se spécialisent aussi bien dans le domaine de l’assainissement que dans le bâtiment. Vous mettre en contact avec un bon technicien, c’est notre raison d’exister.

On parle de drainage quand il est question de réseau servant à la collecte et à l’évacuation des eaux du sol. Le dispositif sert en effet de protection contre l’arrivée des eaux pour les parties enfouies des immeubles. Sur un terrain légèrement en pente, le drainage n’est pas très utile à l’aval. Pour un terrain plat par contre, il est essentiel que le drainage ceinture la maison.

De quoi a-t-on besoin pour un système de drainage ?

Il ne peut pas y avoir de drainage sans avoir recours aux drains. Ces derniers sont disponibles en plusieurs versions, mais les plus utilisés sont les drains sous radiers, les drains agricoles, et les drains de stabilisation des pentes. Il est toutefois utile de mentionner que les drains agricoles ne conviennent pas du tout à un usage dédié à l’assainissement. En effet, ce type d’accessoire projette les eaux sur la façade de la maison au lieu de les collecter.

Pour assurer correctement leur fonction, les tuyaux en question doivent être suffisamment robustes et résistants aux chocs. Le choix peut ainsi se faire entre des tuyaux en PVC perforé, des tuyaux en béton poreux, et des tuyaux en terre cuite.

Quels sont les points à prendre en considération avant d’avoir recours au drainage ?

Il est important de préciser que le drainage n’est forcément pas adapté à toutes les situations. Les trois points suivants sont d’abord à observer avant d’entamer les travaux :

Il faut aussi s’assurer qu’un dispositif d’évacuation des eaux collectées reste disponible en permanence avant de s’initier au drainage.

Dans quel cas est-il donc possible de recourir au drainage ?

Le drainage peut être effectué quand le terrain en question est pourvu d’une couche superficielle hautement perméable. La décision de réaliser un drain peut aussi se faire lorsque le sol est légèrement perméable en profondeur.

À noter :

Pour quelque raison que ce soit, le relief du terrain ne doit jamais rabattre les eaux périphériques sur l’immeuble. Par la même occasion, il ne doit pas induire la construction dans une cuvette où il n’y a pas de réseau de drainage en périphérie. Si un tel cas se présente, les eaux de ruissellement risquent de se déverser en dessous de la surface puis intégrer le bâtiment à travers les fondations et les murs.

Comment concevoir le réseau lors d’un drainage périphérique ?

Quand on a à faire à des résidences isolées, il faut impérativement que le réseau de drainage se constitue de drains périphériques connectés à un collecteur. Ce réseau doit ainsi être composé d’une fosse de collecte et d’une tranchée d’évacuation des eaux. À part les tuyaux en béton perforé ou poreux, ceux en PVC, ou ceux en erre cuite, le dispositif doit aussi avoir des matériaux filtrants.

Quelles sont les dimensions des composants du réseau de drainage ?

En fonction de la quantité des eaux à évacuer, le diamètre du tuyau peut varier à chaque installation. Quant au diamètre minimal de l’intérieur du drain, celui-ci ne doit pas être en deçà de 100 mm. Une pente entre 3 et 10 mm est par contre obligatoire pour le tuyau, et ce, pour une longueur de 1 m.

Remarque :

La perméabilité du terrain, le relief de celui-ci, ainsi que sa surface totale, peuvent avoir une influence sur la conception globale du drainage. Ces mesures peuvent ainsi faire l’objet de légères modifications.

De quoi la tranchée drainante est-elle composée ?

La tranchée drainante se démarque par la multitude de couches de matériaux dont elle est dotée. Elle est aussi constituée de corps perméables, et chaque couche ne doit, en aucun cas, être entrainée dans les autres qui suivent (selon les indications de « la loi des filtres »).

Une autre constitution de drain peut aussi être adoptée selon les besoins. Il s’agit en effet d’une composition à base de géotextile imputrescible qui sert d’enveloppe pour le remplissage en cailloux se trouvant dans le dispositif. La densité à respecter est ici de 200 grammes par m².

NB : les multiples couches de matériaux constituant la tranchée drainante sont de granulométrie croissante, allant du haut vers le bas.

De quelle manière doit-on positionner les drains ?

En fonction des choix du maître d’œuvre, les drains peuvent être positionnés sur le long des fondations, ou à au moins 2 mètres des murs du bâtiment. L’avantage de les placer à 2 mètres des murs extérieurs, c’est de pouvoir bénéficier de leur protection contre les ruissellements ponctuels. Pour un emplacement près des fondations par contre, un risque d’humidification de ces dernières peut avoir lieu. Évidemment, cela ne peut que causer des désagréments pour la construction et les occupants de la maison.

Pour parfaire le dispositif, il est aussi important de bien placer les regards. En effet, il est toujours recommandé d’avoir les regards positionnés sur la partie haute du drain. Des regards doivent également se trouver à chaque raccordement de deux drains, et surtout à chaque fois qu’il y a changement d’orientation du tuyau.

Peut-on faire soi-même le drainage périphérique de sa maison ?

Compte tenu des objets à manipuler, de tous les critères à respecter, et de l’envergure des travaux, réaliser soi-même le drainage de sa maison peut être une tâche complexe. Afin de limiter les dégâts et éviter ainsi les désagréments de toute sorte, il est toujours plus raisonnable de faire appel à un professionnel de l’assainissement pour s’en charger. Nous pouvons vous mettre en contact avec des spécialistes dans ce domaine au cas où vous en avez besoin.